vendredi 28 novembre 2008

Betor Pub CFDT : un congrès d'unité

Le congrès du syndicat régional Ile de France recouvrant le champs professionnel du pôle Conseil Publicité s'est tenu ce vendredi.

Ce congrès était le premier du Betor Pub dans sa nouvelle configuration qui fait suite à la création de la F3C.

Il a été un congrès de l'unité et d'une volonté de débat interne.

Le quitus a été massivement approuvé à 97 %.

La nouvelle équipe a été élu avec des scores variant de 94 à 100%.

L'après midi a été consacrée au débat de la résolution générale. Le premier amendement qui édictait que "Les employeurs doivent prendre en compte les diplômes obtenus dans le cadre des formations tant du point de vue de la qualification que de la rémunération" a été rejeté par 56 % des mandats.

Les deux amendements suivant sur la GPEC d'une part et la hiérarchie des normes d'autre part ont permis à la fois un débat riche, mais aussi une synthèse quasi unanime.

Au final, la résolution générale a été adopté par 99 % des mandats.

Ce congrès a montré un syndicat qui a souhaité marquer son unité, jouer groupé sans oublier sa tradition de débat franc mais réellement fraternel. Un vrai plaisir pour moi qui vivait pour la première fois en quatre mandatures un congrès du bétor en spectateur !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Beau billet Ivan, qui traduit bien l'ambiance de ce congrès. ;-)

Mis à part ton intervention dans le débat sur les amendements, dommage que tu ne sois resté que spectateur. Etait-ce volontaire?

Christophe

Ivan Béraud a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ivan Béraud a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ivan Béraud a dit…

Oui je suis resté volontairement spectateur. D'abord parce que je ne suis plus aux manettes du syndicat et ensuite parce que Catherine Billaud représentait la fédération et que l'on ne peut pas être deux de la fédé à causer en même temps...
En même temps, j'ai tenu à venir d'abord pour voir mes "copains" en syndicalisme (Je pense que je devais connaitre 90 % de la salle); ensuite pour soutenir la direction sortante par ma présence; enfin parce que le Betor dans sa formule actuel c'est un peu l'enfant qui a été le bébé que j'ai aidé à grandir et je suis donc comme tous les parents, j'aime savoir ce qu'il devient et je m'en inquiète toujours.

Au fait tu signe Christophe, mais Christophe qui ? ou de quelle entreprise ?

Licence

Creative Commons License
http://ivanberaud.blogspot.com by Ivan Béraud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.
Basé(e) sur une oeuvre à ivanberaud.blogspot.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://ivanberaud.blogspot.com.