mercredi 5 avril 2017

#LeGrandDébat et maintenant ?

Après ce débat que je qualifierai a minima de brouillon, comment va évoluer la campagne ?

Tout d'abord, soyons claire avec 17 minutes par candidats, la compréhension des programmes, voir même, plus simplement, leur exposition est une vue de l'esprit.

Tout s'est joué sur la forme.

Précausion de méthode, un tiers des électeurs ayanynt regardé le débat. Seul ce tiers est directement percuté. Par contre les deux autres tiers peuvent l'être ensuite de manière indirecte (voisin, collègue, évolution de la couverture médiatique)

Les deux candidats de têtes ont connu un sort différent. Macron a réussi à passer entre les gouttes alors que Le Pen a été percuté par Poutou. Ils ont déjà entamé leur descente dans les sondage que ce débat n'aura pas permis de contrer, mais le plancher de Le Pen (11%) et celui de Macron 21 % ne sont pas à la même hauteur (Qui a été le plus convaincant ? Sondage Elabe). Cela devrait nous emmener à un Macron à 23 et une Le Pen à 20.

Les deux candidats de suite ont également connu un sort différent, Fillon a accusé le coup sous les attaques multiples et est en mesure de décrocher si d'autres candidats s'y attelle réellement. Ce sera l’amortisseur possible de la chute de Le Pen ou l'accélérateur de la montée de Dupont Aignan. Il est difficile de prédire comment les choses vont au final se passer (voir post d'hier). DA + FF reste égale à 21 (auquel peut se rajouter la moitié des pertes de Le Pen soit 2 ou 3).
A contrario Mélenchon a réussi et est en mesure désormais de monter jusqu'à 20,5 comme dit hier

Les deux candidats de chute ont à mon sens raté leur opération. Avec 6 % de convaincu, Dupont Aignan peux faire éliminer Fillon, il peux aussi franchir la barre des 5 %. Hamon fait 9 % de convaincu, c'est mieux, mais moins que ses intention de vote qui vont donc glisser sous la barre des 10 et ensuite tomber à 5 % puisque 50 % des électeurs socialistes n'ont pas été convaincu.

Un conseil à Hamon, réduire sérieusement la voilure de la campagne et se concentrer sur objectif, passer la barre des 5 %, avec les frais déjà engagé, s'il ne passe pas cette barre, il est mort.

Les autre, je n'en parle pas, ils ont fait le job, mais ont très peu convaincu même si certains ont été sympathiques, d'autre punchys...

Que faire pour changer le court de la campagne ?

Pour changer le court de la campagne, il faut un évènement créé par le candidat ou exploité par lui/elle.

Le Pen est dans une impasse, certains petits candidats montrent qu'elle n'a pas le monopole ni du nationalisme étriqué, ni de la haine de l'Europe et ils lui piquent de 1 à 3 points. Sur la question de la sortie de l'Euro, Le Pen fait peur et elle n'arrive pas à rassurer. Une seule solution pour elle abandonner la sortie de l'Euro. Sinon elle peut toujours surfer sur un attentat à l'étranger, la Syrie... Pour le moment, cela ne provoque pas de rupture. Par ailleurs pour espérer gagner seule au second tour, sans réserve de voix elle a besoin de tutoyer (comme Mitterrand - qui fut battu - en 1974 les 45%)   

Macron a un niveau bas plus élevé, mais il a besoin d'un premier tour fort pour lui permettre de gagner les législatives facilement. Il doit provoquer la rupture en imprimant dans l'esprit des français une ou deux mesures de son programme. Ce n'est ni la fin de la taxe d'habitation pour 80 % des français qui n'est ni financé, ni crédible (au sens de cru par les électeurs), ni la réduction programmée des dépenses des communes, ni son plan d'investissement (qui son en fait des dépenses courantes financés par emprunt de 50 Milliards, mais quand on a fait l'ENA on n'y connaît rien ni en économie, ni en gestion). Au passage les deux premières mesures citées sont probablement anticonstitutionnelles et ne verront pas plus le jour que la taxe hollandaise de 75 % sur les riches.

Mélenchon lui dans une situation plus simple, la prochaine rupture c'est quand il va dépasser Fillon dans les sondages. La course de petit chevaux virtuels lui permet d'éviter de travailler le fond. Il peut continuer à raser gratis demain, tout le monde s'en fout.

Quand à Fillon, ce n'est pas la peine qu'il cherche, la seul rupture possible pour lui c'est l'acquitement. Au rythme de la justice, il a le temps.

Hamon, en opposant besoin de protection et travail a tué sa seule originalité le revenu universel, il est désormais dévoré par son original. Il n'a plus rien à faire, sauf tenter de sauver la barre des 5 %.

Dupont Aignan curieusement n'imprime pas. Il faut dire que faire candidat conservateur avec un programme économique de gauche c'est mission impossible. Mon conseil changer de programme


Licence

Creative Commons License
http://ivanberaud.blogspot.com by Ivan Béraud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.
Basé(e) sur une oeuvre à ivanberaud.blogspot.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://ivanberaud.blogspot.com.