dimanche 30 septembre 2007

Hommage aux enfants du groupe scolaire Charenton

En juin 2007 a eu lieu une cérémonie d'hommage aux enfants du groupe scolaire Charenton déportés parce que juifs par l'occupant nazi avec la complicité active des autorité de Vichy.



Je viens de mettre en ligne quelques extrait de la participation des enfants à cet hommage.
http://video.google.com/videoplay?docid=6980441323680863727

samedi 29 septembre 2007

Météo en latin

inutiles mais drole : http://latin.wunderground.com/global/FR.html

L'effaceur magique

Je donnerai pour le singe que j'aime,

L'effaceur à supprimer le chacal,
L'effaceur à supprimer la faim,
L'effaceur à supprimer la tristesse.

Je donnerai pour moi que j'aime

L'effaceur à supprimer les devoirs,
L'effaceur à supprimer les frères et soeurs,
L'effaceur à supprimer l'école,
L'effaceur à supprimer les maîtres

Je donnerai pour ma mère que j'aime

L'effaceur à supprimer les enfants,
L'effaceur à supprimer l'allergie...


Néva 21 septembre 2007

Plus de gommes ici :
http://www.ac-nancy-metz.fr/IA57/NETAVENTURE/documents-texte/ebring/poesies/p5article-poesies-gomme.htm

jeudi 27 septembre 2007

Nelly nous revient

l'album est là :
http://picasaweb.google.fr/ivanberaud/NellyParisSeptembre2007

Sa dernière visite datait de septembre 2003
http://ivan.beraud.free.fr/minaetnelly.htm
Posted by Picasa

qui êtes vous ?

La barre des 60 000 visites est franchi avec 115 000 pages vues.

Ne sont pas comptabilisé les vidéos : 5500 visualisations et téléchargements

Top 3 vidéo :

Extra Terrestre, Humain ? 1400
Le diable et le monstre dans le Lot (partie 1) 1150
Le cours de couture 385

Non comptabilisé : les photos

Pages les plus vues en 2007 :

Top 3 :

...free.fr/aout2003/pointeduraz2003-1.htm
....free.fr/juillet2003/juillet2003-6.htm
ivan.beraud.free.fr/

Mot clef d'accès :

pointe du raz
contrat de mission
paysages d'auvergne
paysage d'auvergne
adesatt
les zamours
aydat
opiiec
hopital privé d'anthony
guide d'entretien professionnel
la pointe du raz
accrobranche auvergne
guide entretien professionnel
taylorisation
acrobranche auvergne
paysage auvergne
les nouvelles technologies de l'information et de la communication
parc de la bourboule
contrat de portage
ivan beraud

Le blog sur blogger

Lancé récement il trouve son public :

en septembre, il représente le quart du traffic.

400 pages vues, 2.27 pages par visites.

Origine : réseau Cegetel (42%) puis réseau interne CFDT (17 %).

Accès : saisie du lien ou favori (46 %), sites référents (47%), moteur de recherche (7%)

Origine Géographique :
France (94,12 %), USA (4%) puis Allemagne, Brésil, Portugal, Colombie, Perou.

Paris 50,57 %
Toulouse 13,07 %
Courbevoie 7,39 %
Metz 7,39 %
Nantes 4,55 %
Puis Laxou, Nancy, Lille, Boulogne-Billancourt, La Tronche, Dijon, Rennes, Velizy-Villacoublay,
Bagnols-sur-Ceze, Vanves, Roanne, Strasbourg, Neuilly-sur-Seine, Le Havre, Aubervilliers, Montpellier, Guyancourt, Puteaux, Bordeaux, Gouvieux

dimanche 23 septembre 2007

Travailler plus pour gagner plus

Vous aviez voté Sarko séduit par le slogan "Travailler plus pour gagner plus", ben c'est raté, les patron n'ont pas l'intention de mettre la main à la poche

Question :"Travailler plus pour gagner plus…ce slogan ne risque-t'il pas de tomber à plat à l'heure où cadres, consultants et employés sont déjà suffisamment sous pression dans notre industrie ?"

Réponse Jean Mounet (Syntec Informatique) "Il est vrai que nos professions sont exigeantes et que les cadres et consultants de nos sociétés travaillent beaucoup et sont souvent d'ailleurs très passionnés par leur travail. Je ne pense pas que le Président ait, en employant cette formule, spécialement pensé à nos métiers... "

Une nuit chez mickey


Pour les 25 ans de l'Agospap, je me suis laissé entrainé chez mickey. Franchement Asterix c'est mieux (moins de monde, plus de manège), mais comme on est bon public, il en reste quelques photos. L'album est içi : http://picasaweb.google.fr/ivanberaud/DisneylandParisSept2007

vendredi 21 septembre 2007

Wink

Là c'est moins les réseaux que les personnes qui comptent. C'est plus complet, mais sans le relationnel...

lundi 17 septembre 2007

mode d'emploi d'une lettre

S'assoir,
Ouvrir l'enveloppe.
S'isoler dans un endroit tranquille,
Lire les feuillets dans l'ordre.
S'arrêter entre chaque feuillet,
Etrangler un voisin et passer au suivant.
A la fin manger l'enveloppe,
puis prendre un calmant.
Enfin relire le tout,
pour tenter de savoir ce que "ça" veut bien dire.

Poussière

Poussière
Dit la bible,
Amen dit le croyant,
Gloire à Satan !
Oh, mécréant.
Regarde la fille...
Flamme ou bucher ?
La vie est là, elle nous travaille.
Rêve, rêve encore !
Enfant du démon,
Le jour est proche, ta fin approche !
Ils sont tous là,
Vautours et hirondelles,
Chacals et hyènes puantes,
Vipères lubriques...
La déchéance, la lie, la boue.
Desespoir !
Le voile passe, la flamme s'élance,
Le bucher flambe,
La muse ricane.

citation

Allez, juste pour rire
Le jeux c'est trouver l'auteur, et en plus il y a des pièges :

"Il n'y a pas de vérité abstraite. La vérité est toujours concrète"

"L'amour rend aveugle
Et j'ai tout oublié
Principe et foi
Prudence et philosophie
Expérience et enseignement"

"D'ou viennent les idées justes ?
Tombent-elles du ciel ?
Non.
Elle ne peuvent provenir que de la pratique sociale, de trois sortes de pratiques : la lutte pour la production, la luttes des classes et l'expérimentation scientifique"

"Le temps passe et me vieilli
Le temps roule et m'a fletri
Bientôt ma barbe et mes cheveux seront blancs"

Les socialistes : "nourrissons incarnés du crétinisme parlementaire !"

"Il faut savoir aller à contre-courant"

Vos réponses dans les commentaires...

samedi 15 septembre 2007

Amour quand tu nous tiens !!!

A VIE AU TRAVAIL
Le casse-tête des relations amoureuses au bureau
LE MONDE ECONOMIE 27.08.07 12h56 • Mis à jour le 27.08.07 12h56


Le grand amour se rencontre parfois devant la machine à café. Au même titre que les lieux de vacances ou Internet, l'entreprise est l'un des endroits qui comptent pour les célibataires en quête de l'âme soeur. Dans les années 1980, des chercheurs de l'Institut national d'études démographiques (INED) avaient mis en avant que 12 % des rencontres amoureuses avaient lieu au travail. Un pourcentage qui a toutes les chances d'avoir augmenté depuis. "C'est l'avenir !", résume la sociologue Christine Castelain-Meunier. La féminisation des entreprises, des mariages plus tardifs... autant d'évolutions qui favorisent les rencontres au bureau. "Et lorsque des sociétés, notamment dans l'informatique, embauchent par vagues des jeunes diplômés qui passent plus de dix heures par jour à leur poste de travail, la logique veut que des couples se forment", constate une cadre d'une entreprise de conseil. Auteur de Cupidon au travail (Ed. Eyrolles), Loïck Roche, directeur adjoint de Grenoble Ecole de management, a tenté de quantifier ces liaisons. Selon lui, les salariés auraient, en moyenne, une relation intime avec un collègue tous les sept ans. "C'est un phénomène naturel, assure-t-il. Les échanges dits humains sont aseptisés dans l'entreprise : on ne serre plus les mains, on dialogue par mail, le stress est important. Les relations affectives permettent de reconstruire du vivant."

Pour vivre leur amour sereinement, beaucoup de couples "professionnels", préfèrent rester cachés qu'ils aient noué leur relation au sein de l'entreprise ou avant leur intégration. "La tradition française est basée sur une certaine discrétion, analyse Pierre-Yves Poulain, délégué général de l'Association nationale des DRH. La découverte d'une relation entre deux salariés entraîne, de plus, une évolution des comportements et des modes de perception des autres collaborateurs." Comment un cadre réagira-t-il s'il apprend qu'un de ses collègues vit avec sa supérieure hiérarchique ? "Quoi qu'il arrive, tout événement au bureau concernant un des deux membres du couple sera croisé avec le fait qu'ils ont une relation, relève M. Roche. Mieux vaut donc se montrer discret." Garder un tel secret n'est pas toujours facile. "Au début de notre relation, nous avons tenté de la cacher, indique Alexandre, jeune cadre dans une société de conseil, qui a eu une liaison de deux ans avec une collègue. Cela ne posait pas trop de problèmes car nous ne travaillions pas directement ensemble. En revanche, c'était beaucoup plus pénible lors des soirées entre collaborateurs." Certains collègues étant des amis, l'idylle a été connue de tous en quelques semaines.
Ce n'est pas le genre de nouvelles que les services de ressources humaines accueillent toujours avec le sourire. "Je ne vois pas l'intérêt, pour une société, qu'un couple travaille dans le même service, assure M. Poulain. L'entreprise aura plutôt tendance à éviter ce genre de situation." Certains avantages sont parfois évoqués : une plus grande convivialité, par exemple. "Les entreprises les plus créatives sont celles où les relations intimes sont les plus nombreuses", indique M. Roche dans son ouvrage. Mais un danger majeur demeure : la dégradation des relations du couple. "Le travail risque alors de ne plus se faire correctement, poursuit-il. Comment un directeur qui partage la vie de son assistante va-t-il s'y prendre pour lui donner des directives, alors même qu'il existe de grandes tensions d'ordre privé entre eux ?" Des tensions qui rejaillissent inévitablement sur l'ambiance du service. "C'est compliqué à gérer, confirme Mme Castelain-Meunier. Il y a des zones de tension et de complicité dans un couple avec la volonté d'être reconnu dans son unicité. Lorsque le manager va dire quelque chose à l'un en termes de salaire ou d'estime, il faut qu'il ait l'autre partie du couple en tête."
Les salariés en couple peuvent tirer parti de leur situation. "Dans la course aux postes, deux cadres peuvent s'épauler l'un l'autre, remarque Ivan Béraud, secrétaire national du pôle conseil-publicité de la CFDT. Mais c'est quelque chose d'extérieur à l'entreprise, qui vient perturber sa propre logique de gestion." Pour M. Roche, "l'existence du couple peut donner au chef d'entreprise le sentiment que les forces des deux salariés ne sont pas tendues vers lui, que quelque chose lui échappe". Et ce sous-groupe autonome peut dérouter, en partageant, par exemple, des informations qui ne devraient pas l'être. C'est souvent au nom de la confidentialité des données d'entreprise que des couples font grincer des dents. "Ce sera encore plus vrai dans des secteurs sensibles comme les finances ou la défense", note M. Poulain. Avocate au barreau de Paris, Françoise Felissi estime en outre que "dans des domaines pointus comme les nouvelles technologies, l'employeur peut imaginer que si l'un des deux part à la concurrence, l'autre continuera à l'informer tous les soirs sur les dossiers de l'entreprise".
En France, le couple en entreprise est protégé par la loi. "Les sociétés ne peuvent pas imposer des règles, le code du travail interdit toute discrimination, liée notamment à la vie privée, relève Me Felissi. Et on ne peut décréter, par le biais d'un règlement intérieur, que les salariés n'ont pas le droit d'avoir de relations." Seule procédure faisant exception : un licenciement où il sera démontré que la relation perturbe le fonctionnement de l'entreprise. Rares sont les sociétés françaises qui s'engagent dans de telles démarches. Concrètement des traditions non écrites sont appliquées dans certains secteurs : cabinets d'avocats ou d'audit. Ancien cadre dans l'informatique, M. Béraud assure avoir connu des entreprises où "se marier impliquait, pour l'un des conjoints, d'être muté dans une filiale. Les salariés le savaient et les choses se passaient relativement bien". A tel point que certains ont vu, dans leur union, l'opportunité rêvée de changer de secteur.
François Giolat
Article paru dans l'édition du 28.08.07.

photo by romain



quelques liens vers les albums :

lundi 3 septembre 2007

Visite au zoo des sables

http://picasaweb.google.fr/ivanberaud/ZooDesSables
Bon on avant gagner une entrée gratuite au loto, alors, il n'y avait plus qu'à y aller... pour voir des pélicans, des singes, des chèvres, Léna, Néva et Vladimir.
Posted by Picasa

Licence

Creative Commons License
http://ivanberaud.blogspot.com by Ivan Béraud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.
Basé(e) sur une oeuvre à ivanberaud.blogspot.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://ivanberaud.blogspot.com.