mercredi 31 juillet 2013

Wagner - RIDE OF THE VALKYRIES cc @GroupeLaPoste #PourRire

Alors que le suspens sur la nomination du nouveau PDG de La Poste est à son comble c'était la blagounette du jour et espérant que cela ne se traduise pas en "La Poste qui pleure".

MAJ : 21 h, Plus sérieusement, Les Echos confirme le changement d'ordre du jour du Conseil d'Administration de demain sur la cooptation de Philippe Wahl au CA préalable à sa désignation comme PDG. Lire ici

La fédération communiquera demain sur cette désignation du PDG de La Banque Postale comme PDG du Groupe La Poste

lundi 29 juillet 2013

Quelques repères sur les retraites cc @CFDT

Le 7 janvier 1407, soixante-dix ans après le début de la guerre de Cent Ans, Charles VI (1368-1422) édicte une ordonnance donnant droit à une pension "à ceux qui bien et longuement l'auraient servi" : 60 000 élus

Le 22 septembre 1673, Jean-Baptiste Colbert, (1619-1683), ministre de Louis XIV, met en place une caisse des invalides de la marine royale est destinée à secourir les marins blessés ou invalides. voir ici pour plus détail sur l'histoire sociale dans la marine


la Révolution élargit aux fonctionnaires titulaires la pension de retraite. Mais, faute d'être financée, la loi des 3-22 août 1790, votée par l'Assemblée constituante, ne sera guère appliquée. Plusieurs professions obtiennent ensuite un droit à la retraite : les mineurs d'Aniche, dans le Nord (1801), les employés de la Banque de France (1806), ceux de la Comédie-Française (1812), les militaires (1831).

Lire la description de la loi ici (ainsi que le régime de 1857)


La loi du 18 juin 1850, crée une caisse de retraite pour les salariés du secteur privé, à laquelle l'adhésion est "volontaire, spontanée et libre".


La loi du 9 juin 1853 institue un régime de pension uniforme pour les 158 227 fonctionnaires civils rétribués par l'Etat. Les émoluments des fonctionnaires font l'objet d'une retenue de 5%, destinée à financer les retraites.


Le 27 décembre 1895, que le président de la République Félix Faure promulgue une loi qui consacre un système de capitalisation pour les ouvriers et employés. Il y a là aussi un prélèvement de 5 % qui est convertie en rentes sur l'Etat, en valeurs du Trésor ou en obligations.
La CGT crie au Vol, elle le criera à nouveau en 1910. En fait elle démarre sa carrière de "coucou" des retraites : refuser chacune des réformes pour mieux se l'approprier ensuite en refusant la suivante.




jeudi 25 juillet 2013

vendredi 12 juillet 2013

Les agents du Mont Saint Michel sont toujours en grève @CFDT

Le Mont-Saint-Michel, vendredi 12 juillet 2013

Réunis en assemblée générale ce jour, les agents du Mont-Saint-Michel ont décidé la reconduction de la grève jusqu’au lundi 15 juillet inclus. Par ailleurs, ils ont demandé à l’intersyndicale CFDT-Culture/SNMH-CGT de porter leurs revendications et d’obtenir les garanties suivantes :
- La validation par Transdev du document du 11 juillet du Syndicat Mixte relatif aux modalités de transport des agents de l’abbaye, en précisant cadencement et horaires des navettes dédiées aux personnels ;
- L’indication précise du lieu de dépose des personnels, au plus près du Mont ;
- L’autorisation de la sous-préfecture pour une dépose au plus près du Mont ;
- La prise en compte par le Centre des monuments nationaux de la pénibilité imposée aux agents par les nouvelles modalités d’accès au Mont.

Les raisons de la grève

Depuis le lundi 3 juin 2013 les agents CMN du Mont-Saint-Michel (avec le soutien du Collectif du Mont-Saint-Michel) sont en grève pour dénoncer la convention qui permet depuis cette date à Transdev (ex-Véolia) d’exploiter les touristes venus visiter le Mont-Saint-Michel et de privatiser l'accès à ce monument déclaré Patrimoine mondial par l'UNESCO.

Le tarif du parking qui se montait tout de même précédemment à 8,50 euros vient encore d’être augmenté. Maintenant c'est 12 euros. Ajoutons que les navettes pour personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, les femmes enceintes, les salariés, les agents et les commerçants du Mont ont été supprimées... augmentant le temps de transport entre le domicile des agents et l’abbaye de 30 mn supplémentaire avec 500 m de marche pour accéder au Mont (depuis le 28 avril 2012 le temps de trajet domicile/travail avait déjà été augmenté de 40 mn chaque jour ! ).

Malgré les pressions de Véolia Transdev1 et du syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel2, tant sur les agents locaux que sur les autorités publiques, les agents tiennent et leur volonté ne faiblit pas. 

Cependant, ils ont besoin aussi de notre soutien !

La CFDT-Culture appelle donc à la solidarité financière avec les personnels du CMN du Mont-Saint-Michel.

Vous pouvez libeller vos chèques à l’ordre de la CFDT-Culture en mentionnant « Soutien au Mont-Saint-Michel » et les envoyer à :

CFDT-Culture
Opération "Le Mont de la Solidarité"
61 rue de Richelieu
75002 Paris


1 Véolia Transdev est le délégataire choisi dans le cadre d'une délégation de service public pour le parking et l'acheminement des visiteurs et des usagers.

2 Le syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel regroupe la Région Basse-Normandie et le Département de la Manche, la région Bretagne et les communes du Mont-Saint-Michel, de Beauvoir et de Pontorson. Ce syndicat est en charge de la Maîtrise d'ouvrage de l'opération de rétablissement du caractère maritime du site. Pour plus d'informations, voir le site internet : www.projetmontsaintmichel.fr

Paris le, 19 juin 2013

samedi 6 juillet 2013

Manifestation pour protéger les lanceurs d'alerte #Edward #Snowden


Edward Snowden n'est pas le premier qui, écoeuré par les dérives des institutions chargées de protéger les citoyens, s'engage au péril de sa vie, à dénoncer le pouvoir excessif et disproportionné conféré aux services de renseignements.

Les sentinelles que sont les lanceurs d'alerte méritent d'être protégés par la loi. L'enjeu est démocratique.

La solidarité avec les lanceurs d'alerte doit s'exprimer par une forte mobilisation à travers le monde afin qu'ils obtiennent protection.

Dimanche 7 juillet 2013 à 14 heures, Rendez-vous sur le Parvis des droits de l'homme.

Venez avec un masque à l'effigie de Edward Snowden pour marquer notre solidarité: le masque découpable est à télécharger ici http://www.sendspace.com/file/dhjf8t

Vos panneaux et autres affichettes seront également les bienvenues.

Lieu du RDV: http://www.openstreetmap.org/?lat=48.86214&lon=2.28865&zoom=17&layers=M

Parvis des droits de l'homme, la place entre les deux ailes du Palais de Chaillot, 75016, métro Trocadéro, ligne 6 & 9, Paris

mercredi 3 juillet 2013

Comité de filière du numérique : la #CFDT apprécie positivement le contrat de filière

Intervention Ivan Béraud

Le secteur connait des difficultés économiques importantes. Il a un besoin de régulation fort.
Les travaux passé du comité de filière n'ont pas été suivi d'effet. L'aspect de contractualisation est de ce point de vue intéressant.

C'est un secteur qui perd beaucoup d'emploi pour autant c'est un secteur important pour la compétitivité de l'ensemble de l'économie. D’ailleurs, le numérique c'est avant tout une offre d'usage et de service en direction des entreprise avant l'offre publique. C'est aussi une filière à part entière.

Sans surfer sur l'affaire de la NSA, ce secteur porte un enjeu stratégique en matière de sécurité.

Pour venir sur le contrat de filière lui même. Dans ce qui nous concerne au premier chef ce sont les question d'emploi et de gestions des compétences.
Nous disons banco pour les 40 000 alternants. Nous pourrions également développer les contrat de génération ou les emplois de filières.
Autre point fort du contrat : la RSE.

Mais pour que celà fonctionne, il faut une articulation forte avec les branches et les entreprises.

Sur les axes stratégique : la question des infrastructure est importante, tout comme les usage avec le sans contact-mobile maisaussi la ville et les territoires numériques ce quiest important pour une organisation comme la CFDT.

Enfin,il existe un outil important : l'observatoire du numérique pour centraliser et qualifier les donnée. Il doit être maintenu.

Ce que nous attendons désormais de l'Etat c'est désormais :
Une impulsion sur les investissement dans les infrastructures, les réseaux et les usages.
C'est une impulsion pour la déclinaison dans les branches et les entreprises.
C'est une impulsion pour avoir un Etat exemplaire en matière de RSE, de marché public.

Enfin c'est un suivi fort des engagements respectifs des employeurs et de l'Etat.

Au final, la CFDT a doonc une appréciation positive du contrat de filière sous réserve de la mise en oeuvre de ce contrat.

Licence

Creative Commons License
http://ivanberaud.blogspot.com by Ivan Béraud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.
Basé(e) sur une oeuvre à ivanberaud.blogspot.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://ivanberaud.blogspot.com.